« Nous voulons un nouveau départ pour la RCA », dit M. Muna

By IAfrica
In Press Releases
Mar 12th, 2014
0 Comments
46 Views


« Nous voulons un nouveau départ pour la RCA », dit M. Muna

BANGUI, République Centrafricaine, 12 mars 2014/African Press Organization (APO)/ La Commission internationale chargée d’enquêter sur les violations des droits de l’homme en République centrafricaine (RCA) est arrivée, le mardi 11 mars, à Bangui. Conduite par son président, Bernard Acho Muna, du Cameroun, la Commission comprend deux autres experts de haut niveau, Jorge Castañeda, du Mexique, et Mme Fatimata M’Baye, de la Mauritanie, ainsi que le coordonnateur de son secrétariat, Roland Amoussouga, du Togo.

« Notre but est de mener des enquêtes dont les résultats seront présentés dans un rapport au Conseil de sécurité des Nations Unies. Nous sommes donc venus pour rencontrer et écouter toute personne qui a quelque chose à dire », a dit le président de la Commission internationale à son arrivée, soulignant que « la population centrafricaine doit désormais savoir qu’il n’y aura pas de réconciliation sans la justice, et que toute personne impliquée dans des actes de violence et des violations des droits de l’homme ne peut faire partie d’un gouvernement de réconciliation, ni échapper à la justice. Nous voulons un nouveau départ, avec un processus de réconciliation qui prend en considération les victimes».

Sur place, la Commission internationale d’enquête, dont la période d’investigation s’étend du 1er janvier 2013 jusqu’à aujourd’hui, rencontrera les autorités de la Transition et les autres principaux acteurs : les leaders politiques et religieux, la société civile, les représentations diplomatiques et internationales, ainsi que les Forces internationales, MISCA et Sangaris. Ont également été prévues des visites de terrain, notamment les sites de personnes déplacées.

Il convient de rappeler que le président de la Commission internationale chargée d’enquêter sur les violations des droits de l’homme en RCA avait effectué, du 26 Février au 1er mars, sa première visite dans le pays afin d’établir des contacts formels avec les principaux acteurs du pays.

Créée par le Conseil de sécurité le 5 décembre 2013 (Résolution 2127) pour une période initiale d’un an, la Commission internationale a pour mandat d’enquêter sur les violations du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme, ainsi que les atteintes aux droits de l’homme perpétrées en RCA depuis le 1er janvier 2013. Elle est également chargée de collecter et évaluer des informations pouvant aider à identifier les auteurs de ces violations et abus, et à déterminer leur responsabilité pour une éventuelle poursuite en justice.

SOURCE 

NATIONS UNIES

Share this:

Like this:

Like Loading…

Related

var addthis_config = {“data_track_clickback”:true,”data_track_addressbar”:true,”data_track_textcopy”:false,”ui_language”:”en”,”ui_atversion”:”300″,”ui_508_compliant”:true};
var addthis_product = ‘wpp-3.5.6′;


Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Comments are closed.